Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Gérard Noiret : se donner le mot

Soixante-trois ans à tutoyer les muses, côtoyer les plus grands auteurs en sachant partager ses savoirs d’autodidacte dans des ateliers d’écriture. Le jeune retraité a toujours tenu à garder les mains dans le cambouis social. Homme de convictions, il vient de publier un nouveau recueil de poésie.

Bio

1948 : naissance à Carrières s/Seine
1965 : animation dans les colonies de vacances d’Argenteuil
1965 : débuts d’écriture
2011 : publication d’« Autoportrait au soleil couchant »

Répondeur : voix douce et bienveillante.
Gérard Noiret a deux vies.

La première, celle d’un poète, écrivain, metteur en scène et critique, qui publie « Autoportrait au soleil couchant. »
« Ces poèmes tirent le portrait de ce que je ne suis pas », une bête à concours par exemple. « Mes études ont été un foirage total ! » Orienté vers la sténodactylo, il se réfugie dans l’écriture et la lecture compulsive, en autodidacte.

Seconde vie, autour de la vingtaine, comme animateur dans les colonies de vacances d’Argenteuil. Puis petit miracle en 78 : « Pour un devoir de formation professionnelle, je n’ai pas su rédiger un texte en économie. J’ai remplacé par un long écrit sur la poésie contemporaine. »
Coïncidence, le correcteur est le directeur de la revue littéraire Esprit, ici en mission alimentaire. Il publie son texte et… succès. La première vie décolle. Gérard Noiret signe alors dans de prestigieuses revues de poésie, se voit édité, se lance dans la radio, tâte du théâtre, dispose de son rond de serviette de critique à la Quinzaine littéraire…

Gérard Noiret
Gérard Noiret

Seconde impression. Voix posée mais point apaisée.

Prendre le RER vers le Quartier latin, trinquer avec intellectuels, poètes et philosophes, courir le monde mais sans oublier son billet retour vers la banlieue. Jamais Gérard Noiret ne quittera ses fonctions de directeur du service Enfance de la ville de Bezons. Comme une bouffée d’air, insufflée par ce bouillon de cultures riche de sa diversité. « Si je m’en suis tiré, c’est grâce à la bibliothèque du coin. Je crois en l’éducation populaire. » Alors l’homme anime inlassablement des ateliers d’écriture.
Histoire d’incarner la littérature, pas de la théoriser. Auprès de publics de tous les âges, notamment avec la compagnie Willy danse théâtre d’Argenteuil. Caractère ouvert, il peut aussi avoir « le verbe haut » et dire ce que les autres
feignent d’ignorer. Capable de saluer le talent de Claudel et Céline, pourtant bien éloignés de ses convictions politiques.

Dernière impression : conscience de la chance d’avoir rencontré des gens hors du commun.
« Je suis très ami avec Maurice Nadeau. »

Pointe finale d’autodérision : « J’ai réussi à le faire manger dans un bistrot de la rue de la Justice à Argenteuil, avec un sténodactylo… »

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44