Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Pierre Aptel

À 86 ans, Pierre Aptel perpétue l’héritage aéronautique d’Argenteuil. Infatigable doyen de l’amicale des Rétro-Planes, il tient à transmettre sa passion aux jeunes générations. En toute discrétion…

1925 : naissance dans les Vosges
1952 : installation à Argenteuil
1994 : rejoint l’amicale
2012 : présentation de la réplique du Donnet-Lévêque

Quand un hyperactif voit la retraite lui tendre les bras, il angoisse à l’idée de les conserver croisés.
Pierre Aptel n’allait pas se contenter de son jardin quand, en 94, il a confié sa petite entreprise de métallerie à ses enfants. « J’ai eu la chance que le maire de l’époque, Robert Montdargent, me présente le créateur de l’amicale des Rétro-Planes d’Argenteuil, Hubert Bourduche. » Chance teintée de logique puisqu’au cours de sa carrière, Pierre a aussi travaillé chez le constructeur aéronautique argenteuillais Henry Potez. « À côté de la vigne et des asperges, notre ville est le berceau de l’hydraviation. C’est un patrimoine à mettre en valeur », rappelle le fringant retraité de 86 ans, immédiatement captivé par la reconstitution du Donnet-Lévêque de 1912.

La passion décolle, mue par la force du rêve. Celle du désir humain de s’élever dans les airs. Mais aussi par le souci de susciter des vocations parmi les jeunes générations. Pierre est le doyen de la joyeuse escadrille. Mais les ans semblent aussi légers qu’une plume d’oiseau. « J’ai une bonne santé et suis resté actif », reconnaît-il. En 1997, il avait même accepté d’endosser la combinaison de secrétaire et trésorier de l’association. Il virevolte alors de mécènes en fournisseurs, notamment pour les pièces du « moteur 9 cylindres à hélice en étoile rotatif ». Poésie mécanique pour un moteur tournant en même temps que l’hélice. Notre fou volant participe aussi activement aux essais en soufflerie de la maquette du coucou, et mobilise la Cocotte-Minute familiale pour quelques tests.

Mais en 2004, trou d’air : Hubert Bourduche décède. L’amicale, orpheline, parvient à redécoller, rejointe par d’autres jeunes retraités, souvent de l’aéronautique. Et travaille encore plus. « L’hydravion était en bois, il a fallu apprendre à manipuler des essences légères et solides, comme le frêne et le bouleau », explique Pierre Aptel. On le comprend, les Rétro-Planes, c’est aussi une histoire d’amitié autour d’un hommage aux pionniers, en réussissant enfin, après sa prochaine présentation, à faire voler leur bébé.

D’ici là, gageons que Pierre Aptel aura continué à jeter un protecteur regard sur l’entreprise de ses enfants. Infatigable ? « Il paraît », susurret-il humblement. La discrétion a toujours été attachante.

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44