Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Jacques Frot

À la tête de la compagnie des Omérans, ce passionné n’a de cesse de susciter les rencontres sous l’aile protectrice du théâtre. Jacques Frot affiche entre autres une quinzaine de créations en dix ans à la maison de quartier du Val-d’Argent-Sud.

Bio

1987 : création de la compagnie des Omérans
2001 : début du travail en maison de quartier
2011 et 2012 : participation au festival Argenteuil en compagnies

On peut avoir fait 68 et ne pas s’être assagi sous les ors de la République…

Acte 1 : les planches des barricades.

« Au lycée, j’ai fait plus de politique que de maths-physique », raconte Jacques Frot. Forcément, quand on est né en 1950, le bachot déboule en 68. Mais épris d’idéaux, il garde les pieds sur terre. « Boursier, j’ai préparé un Dut (diplôme universitaire de technologie) de génie civil pour pouvoir travailler tout de suite. » Puis il se tourne vers l’animation et au cours d’une formation sur le jeu théâtral…

portraitActe 2 : les planches du théâtre.

Et notamment celles du « spectacle jeune public pas gnangnan ». Jacques Frot crée la compagnie des Omérans, engagée depuis dix ans dans une sorte de résidence à la Maison de quartier Val d’Argent-Sud, après avoir posé ses tréteaux à l’école de la Croix-Duny. Initiation au jeu théâtral et créations proposées.
« Le théâtre est cet espace cadré qui permet l’utopie », lance-t-il, mèche doucement rebelle et sourire empathique. Sans volonté de faire carrière mais pour se libérer et créer ensemble, oser sans se juger. Il ne se voit pas comme un professeur avec un grand P. « L’éducateur doit permettre de développer ses goûts, ses esthétiques, ses passions. »

Acte 3 : la diversité des planches.

« Nous tenons à ce que nos soirées soient destinées aux enfants et à leur famille. Pour qu’ils échangent. » Quelques mots pour credo : la proximité, l’implantation au long cours, le travail avec différents partenaires. La diversité jetée sur le devant de la scène. « Le quartier du Val-Sud est une deuxième résidence. Tous les publics doivent se sentir à l’aise dans tous les lieux de spectacle », enchaînet- il. Un jeune du Val-Sud est aussi à sa place au théâtre du Rond-Point, à Paris. L’éducation populaire par le théâtre est un combat. Qu’il poursuit en présentant dans le cadre d’Argenteuil en compagnies « L’Île des esclaves » de Marivaux.

Épilogue :

la planche de salut. Même si ses projets ne sont pas toujours dans le ton des politiques départementale et gouvernementale, le militant résiste. Réfléchi, Jacques pèse ses mots, n’assène pas mais démontre. Et vient de créer Mk3, un réseau de compagnies…

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44