Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Elsa Marie

21 ans, Argenteuillaise, future ténor du barreau ? En tout cas ardente avocate de la remise en question. Une démarche qu’elle n’a de cesse de mettre en pratique, comme lors d’un récent concours international de plaidoiries.

Bio

1990 : naissance à Paris
2003 : s’installe à Argenteuil
2008 : bac Es, puis fac de droit
2012 : concours Charles-Rousseau

Fuir les certitudes. Elsa Marie n’est pas une sceptique maladive. Elle vérifie…
Étudiante en master 1 de droit international à Paris 10, elle vient de participer au concours de procès simulé Charles-Rousseau *. Rude concurrence : son équipe a défié des dizaines de prestigieuses universités de la planète, début mai à Clermont-Ferrand. Qu’ils ne rougissent pas : une 13e place sur 95 lors des joutes d’éloquence pour Elsa et surtout le premier prix des communications écrites décroché par le groupe. «Nous étions motivés et déterminés», explique celle qui a compté sur son «esprit de contradiction sans se laisser bloquer par l’argumentation adverse.»

Fuir les propos péremptoires. Paradoxe pour qui se destine à appliquer le droit strictement, «sans faire de discrimination entre les justiciables.» Et pourtant. Ses parents lui ont appris la valeur du doute.

«Je les sens pourtant éloignés du droit alors qu’il touche la vie quotidienne de chacun», regrette-t-elle. Passionaria des prétoires « impressionnée » par Robert Badinter. « Les textes doivent se rendre accessibles, évoluer avec la société et les juristes quitter leur jargon clivant », estime-t-elle.
Une affaire de spécialistes un rien snob alors que politique et organisation de la société soucient Elsa Marie. Qui s’investit, endosse la toge d’assistante d’éducation dans un collège, y anime un atelier d‘argumentation. Pour que les élèves prennent la parole. Parole privée de crédit par ceux plaçant la jeunesse dans la colonne débit.

Gageons que cette étudiante à Nanterre, au bal de mai 68, ne serait pas restée à l’orchestre. Mais savoir se remettre en question et apprendre de ses erreurs.

Comme lors du concours où ils ont « manqué d’éloquence ». Lucide... Se félicitant d’y avoir pris de l’assurance en abordant sa discipline de manière plus ludique et pratique.

Fuir les certitudes péremptoires donc.
Plaies qui la font fuir : salutaire mécanique. Elsa la curieuse pas très branchée compétition qui hésite encore entre la recherche et le conseil pour des États.
Sage : « Je veux juste réussir assez bien pour pouvoir choisir. L’intelligence, ce ne sont pas les diplômes… »
Et encore moins les certitudes, on s’en doute…




* Organisé par le Réseau francophone de droit international

Partager cet article Contacter un ami !!partager_facebook!! !!partager_twitter!! !!partager_delicious!! !!partager_netvibes!! !!partager_yahoo_bookmarks!! !!partager_messenger!!

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44