Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Laura Monteiro

À 26 ans, la blonde et pétillante Laura Monteiro milite toujours pour la gymnastique artistique. Son palmarès impressionne, autant que sa passion pour son sport et son club de toujours : la Saint-Georges.

Bio

1986 : naissance à Suresnes

1992 : arrivée à Argenteuil

1999 : diplôme d’entraîneur

2003, 2006, 2009, 2010 et 2012

championne régionale de gymnastique artistique

Gym tonique

Laura Monteiro
Laura MonteiroLaura Monteiro

6ans et Laura Monteiro se prenait déjà pour un paon en faisant des roues dans le salon. Une lubie précoce, vite devenue sacerdoce, qui fait d’elle une gymnaste artistique accomplie et la fierté de son club. Elle a encore récemment participé aux championnats nationaux de la Fédération sportive et culturelle de France. C’est pourtant l’étoile du hasard immobilier qui l’a guidée vers les tapis. « Quand je suis arrivée avec ma famille à Argenteuil, je faisais de la danse. Mais il n’y avait plus de place au conservatoire », se souvient Laura. Les Monteiro élisent domicile non loin de la basilique. Ne restait qu’à franchir la porte de la salle de la Saint- Georges. « J’ai essayé et je suis restée ! »
Pour pratiquer la gymnastique artistique et ses agrès : bar res asymétriques, poutre, sol et table de saut. Synonymes de calvaire collégien pour certains, ils deviennent rapidement culte païen pour Laura. Amusante dans un premier temps, l’aventure se fait sérieuse, Laura passant à quatre entraînements hebdomadaires, les compétitions déboulant dès la première année. Nouveau hasard : elle a une dizaine d’années quand un membre de l’équipe se fait porter pâle. Elle la remplace au pied levé et progresse encore plus vite. Il n’est qu’à compulser son palmarès. Cinq fois championne d’Île-de-France honneur, le plus haut niveau de sa Fédération amateur, entre 2003 et 2012, elle a régulièrement disputé les championnats de France et estime se situer autour de la quinzième place nationale. « La gymnastique me libère, je ne pense plus à rien. Nous sollicitons toutes les parties du corps. Et j’adore les acrobaties et l’adrénaline de la compétition. »
On en vient aux risques. D’autant qu’elle avoue s’être blessée chaque année. Entorses, fractures, tendinites : la liste fait froid dans le dos et mal aux os. La passion rend aveugle et insensible aux maux. Mais pas à leur cocasserie mise en mots : après deux années comme technicienne de laboratoire, elle songe à devenir infirmière. « Je serai plus utile, je ferai du bien. Et puis j’ai les bases », plaisante-t-elle.
Un premier métier qu’elle avait choisi pour permettre de se consacrer à sa passion. Chronophage passion indéfectiblement liée à la Saint-Georges, à sa salle si attachante. Dans cet ancien théâtre, elle endosse même le rôle d’entraîneur à l’aube de l’an 2000. « Une étape évidente. Et quel plaisir de voir ses petites gymnastes progresser ! »
Laura Monteiro ne mettra la pédale douce que dans quelques mois. « À 26 ans, ma carrière se termine et mon corps fatigue. Après les saltos, je ne pourrais pas me contenter de roulades », sourit-elle, un brin fataliste. C’est que cette rêveuse a aussi les pieds sur terre. Pieds qui se déchaînent chaque weekend sur la piste de danse. Dingue de musique, fan des Beatles comme de Daft punk, elle « aime faire la fête » et se mord les doigts d’avoir raté le récent concert de ses copains argenteuillais de Dixit à la Cave dîmière.
Comme quoi, de la rigueur sportive à la passion artistique, il n’y a que quelques sauts.

S.Le.

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44