Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

René Lescop

Figure d’Argenteuil aux multiples engagements et aux convictions chevillées au corps, René Lescop vient de disparaître, à 93 ans. Retour sur un parcours exemplaire avec Marie-Ange, son épouse. L’immense modestie du syndicaliste et militant dut-elle en souffrir.

Bio

1920 : naissance à Paris
1946 : mariage de René et Marie-Ange
1980 : retraite
2013 : décès, à 93 ans

René Lescop
René et Marie-Ange LescopRené et Marie-Ange Lescop

Un parcours aux nombreuses trajectoires et à l’inflexible ligne directrice. René Lescop, infatigable militant, n’imaginait ses convictions ancrées dans le christianisme social que traduites en actes. Qu’il s’agisse de militer dans un syndicat ou de construire son propre logement, de reconnaître un frère d’exil dans le travailleur immigré, ses engagements ont toujours fait sens. Multiples traductions concrètes d’un idéal qui fait de l’humain son prochain et non le concurrent à écraser dans une société où tout est devenu marchandise.
« Toutes ses valeurs sont enracinées dans ses origines bretonnes et modestes », assure Marie- Ange Lescop. Né à Paris, René est un « immigré de l’intérieur ». Après avoir soigné une polio en Bretagne, ce fils unique s’est installé avec ses parents à Cormeilles-en- Parisis. Le père « lève le poing » lors des grèves de 36 et encourage son fils à décrocher son brevet. Considérant les études comme un moyen de s’extirper de sa condition. Pendant l’Occupation, René échappe au Sto(1), s’engage comme infirmier militaire et continue de s’impliquer au sein de la Jeunesse ouvrière chrétienne. Où il rencontre Marie-Ange : fiançailles en 1941 mais attente jusqu’en 1946 pour le mariage. Dès lors, les deux destins ne font plus qu’un. L’on retrouve la même détermination et la même ouverture d’esprit chez ces deux amateurs de musique. « Professionnellement, René est un temps employé d’un notaire, puis embauché au Crédit lyonnais où il effectue toute sa carrière », se souvient-elle. Progressistes, ils accueillent, avec l’association Le Nid, des prostituées cherchant à s’extraire du trottoir. Leur foi les anime mais elle ne peut se limiter à de bonnes intentions scandées entre deux communions. Adieu les paroles, place aux actes ! Syndiqué à la Cftc(2) puis à la Cfdt(3), René se réjouit de la déconfessionnalisation et devient délégué du personnel. Arc-bouté sur ses convictions, « pour rester proche des gratte-papier et continuer de représenter les plus petits, il a même refusé une promotion », salue Marie-Ange. Alors qu’elle a quitté son emploi à la Sncf pour élever leurs quatre enfants, ils tiennent à les scolariser à l’école publique. Et s’impliquent à la Fcpe(4).
Leur engagement est aussi politique. Proche du Psu(5) de Michel Rocard puis du Ps(6), René figure sur une liste aux élections municipales d’Argenteuil. Que le couple et ses enfants ont rejoint en 1956. Point de départ de l’aventure des Castors, des groupes construisant leurs propres habitations. En utilisant les compétences de chacun. René se charge donc de la paye des ouvriers puis, pendant 25 ans, de la comptabilité de l’immeuble Perreux-Sarrazin.
« Nous y avons vécu de belles expériences de solidarité. Nous avions réservé un local commun, pour développer la vie collective », rappelle Marie-Ange Lescop. Impliqué dans la commune, son mari effectue aussi un mandat au conseil d’administration de l’hôpital. Une fois en retraite, il crée l’Union locale des retraités de la Cfdt. Rattrapé par la polio, forcé d’entrer dans une maison de retraite médicalisée de leur quartier, il lit la presse et incite les employés à se syndiquer. Cohérent. « Défendre l’homme pour plus de dignité et d’égalité est un rude, mais exaltant combat. » Monsieur n’aurait dit mieux, lui qui avait choisi « Le Temps des cerises », la chanson des barricades de la Commune, pour accompagner son dernier salut.

 

S.Le.

(1) Service du travail obligatoire
(2) Confédération française des travailleurs chrétiens
(3) Confédération française démocratique du travail
(4) Fédération des conseils de parents d’élèves
(5) Parti socialiste unifié
(6) Parti socialiste

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44