Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Paco

« On n’demande qu’à en rire », l’émission de Laurent Ruquier sur France 2, l’a révélé. L’humoriste argenteuillais Paco présentera son premier one-man-show au festival d’Avignon en juillet. À seulement 29 ans.

BIO

1985 : naissance à Colombes
1988 : installation à Argenteuil
2007 : cours Florent
2012 et 2013 : émission « On n’demande qu’à en rire » (France 2)
2014 : Festival off d’Avignon

Est-ce parce qu’il voulait devenir informaticien que Paco Perez est devenu humoriste ? Sûr qu’il y verrait une logique. Lui qui s’est fait connaître en moquant les travers de ses contemporains sur les plateaux de télévision. Mais retour en arrière. On ne saura pas s’il faisait le pitre à l’école, mais c’est bien sur les planches et sous les lumières des projecteurs que l’on retrouve Paco.

Milieu modeste : le père est plombier et la maman s’occupe des trois enfants. C’est en 1988 que ce petit monde pose, définitivement, ses valises à Argenteuil, au centre-ville. Paco est le petit deuxième. Collège Sadi-Carnot puis lycée Georges- Braque, le bac en poche, il s’inscrit à l’Iut (Institut universitaire de technologie) d’Orsay. Et pas du tout en vannes qui piquent mais en informatique. Puis… changement de cap.

Une fois le diplôme décroché en 2005, le jeune homme s’offre une pause, pour souffler, se perfectionner en piano, et peut-être plus encore pour réfléchir et évaluer. Qu’est-ce qui l’attire le plus ? Les circuits imprimés ou les rires à gorge déployée ? « J’ai réalisé que mon coeur vibrait plutôt pour le théâtre et la comédie », reconnaît-il. Si discret et peu disert qu’on peine à croire qu’il rêve de l’extraversion, de l’exposition, du théâtre et de la télévision. Et pourtant. Adieu les ordinateurs, bonjour le cours Florent, la célèbre école parisienne de comédiens. « Cela m’a confirmé que j’étais fait pour cela. Nous avions beaucoup d’exercices sur l’audition, la gestuelle et le corps. C’était plus ludique et je me sentais plus à l’aise », se rappelle-t-il.

À la sortie du cours, il étrenne un premier one-man-show dans de petites salles parisiennes. L’intimité des lieux tombe à pic puisque Paco fait souvent participer le public. Comme on le verra faire, quelques mois plus tard, dans l’émission de France 2 « On n’demande qu’à en rire ». Plus qu’un passage éclair d’une comète éphémère, il enquille 21 passages entre 2012 et 2013. Qu’on mesure la performance, il obtient 82 points pour sa première apparition. Dont un 20/20 de la part du tenancier, Laurent Ruquier. Un record, assurent les éminences de la statistique cathodique. Si son jeu impressionne, sa plume également, lui qui coécrit ses sketches. Efficace, bien ficelé, son style est à la fois ancré dans la tradition des grands humoristes mais en y instillant une fraîche acidité. Sous ses faux airs de grand gentil, il balance et ne manque pas de glisser quelques réflexions sur la société. Citons en exemple « Un gagnant du loto ne se manifeste pas », sur les rapports à l’argent.

Si l’aventure télévisée, qui l’a rendu « plus assuré », est maintenant achevée, Paco Perez, qui oublie son nom de famille pour la scène, peaufine son spectacle « Paco dans Paco ». « J’enregistre mes impressions sur un téléphone mobile et les couche ensuite sur papier, tard dans la nuit », explique-t-il. Il le présentera du 8 au 31 juillet dans le Off à Avignon. La Mecque des festivals de théâtre. Avant d’assurer de son attachement à Argenteuil. « Je ne changerais de ville pour rien au monde… »


A.S.

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44