Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Karine Carville

40 ans qu'elle écrit, Karine Carville ! Ou presque... L'Argenteuillaise sort son cinquième livre et parvient à concilier son activité artistique et son métier d'enseignante. Elle anime même des ateliers d'écriture à la Maison de quartier des Coteaux.

BIO

1973 : naissance à Gennevilliers

2002 : installation à Argenteuil

2008 : publication de son premier roman

2014 : préparation dun album jeunesse

 

Lire et commander

karine-carville.com

karine carvilleOn lui a demandé : elle ne le prendra pas mal. Karine Carville a donc un petit côté scout, toujours prête pour l’aventure. Et des aventures, son imagination en échafaude en permanence, depuis l’enfance. « Dès que ma maman m’a offert un journal intime, de ceux fermant avec une clef, j’ai commencé à le remplir. Depuis, je n’ai plus cessé d’écrire », se souvient-elle dans un rire communicatif. Au point d’être sur le point de sortir son cinquième livre. Pourtant cette professeure des écoles n’aurait jamais imaginé être publiée. Même dans ses rêves les plus cinglés. « En 2007, l’éditeur Michel Champendal a animé un atelier d’écriture dans ma classe. Nous étions restés en contact mais c’est un e-mail de sa part, faisant l’éloge des romans à l’eau de rose pourtant décriés en France, qui a tout déclenché », poursuit la jeune femme. Une dynamique qui ose, une frénétique qui n’a pas peur du rose. Et lui dit. « Bingo, tu m’en écris un, je te l’édite », lui répond-il. La machine à écrire était lancée.

« Le Roman de Marjolaine » sort en 2008 et se constitue un petit vivier de lecteurs amateurs du style Carville. D’autant qu’après la disparition de Michel Champendal, une jeune maison d’édition propose à Karine de sortir son oeuvre en poche. Si l’expérience n’est pas concluante, elle séduit de nouveaux adeptes. Et l’auteure peut compter sur une petite équipe de bénévoles : correctrice professionnelle, relectrice, graphiste… Elle exhume de ses tiroirs un deuxième manuscrit au suspense haletant, « L’Arbre de Johanne », et se tourne vers les sites Internet imprimant les exemplaires à la demande. Petit succès, au point d’assurer quelques dédicaces chez des libraires et même d’être invitée à un événement littéraire organisé à la Bibliothèque nationale de France.

Bien décidée à ne pas faire de la figuration, l’Argenteuillaise tente un grand coup. Elle, la pétillante qui n’hésite pas à pousser un peu loin le bouchon de l’imagination. Et cela marche ! « La vieille dame, le Rien… et les autres », recueil de nouvelles, suscite les curiosités et Karine se lance dans l’autoédition. Comptant sur les souscriptions et les précommandes de ses admirateurs, qui la suivent également sur son blog, pour financer ses petits tirages. Certains arborant même au poignet un bracelet barré d’un « Chut ! Je lis du Karine Carville »…

Infatigable passionnée, adorant se « glisser dans la tête » de ses personnages à la personnalité complexe, son troisième bébé, un polar fantastique titré « Esteb », cartonne. Des centaines d’exemplaires sont écoulés. Sans le soutien d’une maison d’édition, l’on admire la performance. En vivre ? « Le rêve ! Mais l’enseignement me manquerait », reconnaît celle qui a fait le choix travailler en zone d’éducation prioritaire. Alors l’équipe persévère, améliore les couvertures et la mise en page. Quand une nouvelle idée, « vachement tordue », surgit alors qu’elle est au volant, en plein créneau.

Pas du genre à se ranger des voitures de l’écriture, Karine assure adorer mener ses lecteurs en bateau. « Sur le prochain, ils vont déguster », lance-t-elle goguenarde. Le prochain, c’est « Le Journal de L », un thriller psychologique qu’elle présentera le 14 juin à la boutique Le Bôcal. Tuons immédiatement le suspense, il n’y a là aucun hasard. Elle a croisé Catherine Rebeyre, une des artistes du Bôcal, lors d’ateliers d’écriture à la maison de quartier des Coteaux. Oui, notre Calamity Jane de la plume trouve aussi le temps d’initier les autres à les tremper dans le flacon d’encre noire. « Cela me permet d’enseigner différemment, et d’entrer en contact avec des gens et des vies passionnants, qui vont nourrir mes romans », s’enthousiasme-t-elle. Son côté scout…

 

S.Le

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44