Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Veni, vidi, Vichy !

L’une a 15 ans, l’autre 16. Mylène Havas et Estelle Aït-Ouabbas, de la section aviron du Coma, visent le podium des prochains championnats de France organisés dans la sous-préfecture de l’Allier. Et se font ambassadrices de leur discipline qui allie puissance et technique.

BIO

1998 : naissance d’Estelle Aït-Ouabbas à Asnières-sur-Seine

1999 : Mylène Havas voit le jour à Argenteuil

2010 : débuts de l’aviron

2014 : championnats de France à Vichy


mylène havas - Estelle Aït-OuabbasRives de Seine, au pied du pont d’Argenteuil, un soir de juin. Rencontre déséquilibrée : une péniche longue faut voir comme, croise un frêle esquif sous un soleil gagnant un horion normand. Roseau fuselé, le petit rafiot n’est pas prêt de rompre. A bord de ce « double skull », deux rameuses du Comas aviron aux solides ambitions. Les pétillantes Estelle Aït-Ouabbas (à gauche sur la photo) et Mylène Havas se verraient bien embarquer pour un podium aux championnats de France cadettes, disputées du 4 au 6 juillet à Vichy, patrie d’un breuvage effervescent. Coéquipières complices depuis deux ans, les Argenteuillaises partagent un intraitable esprit de compétition dans une discipline qu’elles ont découvert il y a quatre ans. Coup de foudre dans les deux cas. Estelle était de l’équipe d’Île-de-France qui vient de remporter la coupe de France quand Mylène fut vice-championne de France minimes. Et c’est précisément leur envie de briller qui les « aide à supporter le coté dur de l’aviron ».

Avouons-le : on s’attendait à rencontrer deux déménageuses. L’on se retrouve face à deux jeunes filles, toute menue pour l’une, regard d’azur et déterminé pour l’autre. Un tandem dont la coordination est un des moteurs, mettant à profit leurs six entrainements hebdomadaires à l’approche des compétitions. Mais cette puissance ne serait que coups de pagaies dans l’eau si elle ne reposait sur une technique mobilisant tout le corps. Mylène et Estelle ont d’ailleurs de l’énergie à revendre. Cette dernière a longtemps pratiqué le patinage artistique quand sa comparse arpentait les pistes d’athlétisme.


Complices, l’une souligne malicieusement que l’autre peut « s’énerver très vite ». Réplique : « D’accord, mais quand t’as pas envie, on le sait tout de suite », rigole la seconde. Mais ne sont-elles pas un peu trop intrépides et insouciantes à défier des monstres d’acier sur l’autoroute aquatique qu’est la Seine ? « Nous avions un peu peur au début des remous créés par les péniches. Mais nous faisons attention et cela devient même un avantage par rapport à nos adversaires qui ont généralement l’habitude de s’entrainer sur de calmes bassins », rassure Estelle.

 

Pour l’instant, il est un peu tôt pour évoquer d’autres ambitions que les championnats nationaux. « Même si l’on décrochait d’autres titres, nous savons que nous ne vivrons jamais de l’aviron. Nos études priment », confirme Mylène,  qui va entrer en seconde au lycée Georges-Braque. Quand Estelle vient de décrocher son billet en première S. Tout en poursuivant leur petit bonhomme de chemin adolescent, se gavant de musique et de blockbusters américains. Et sur le bateau ? « On oublie tout ! » Un vaisseau rose de 65 kilos tout mouillé qu’elles bichonnent. Oui rose, la couleur préférée d’Estelle. « Nous l’avons acheté spécialement pour elles ! », sourit Ginou, leur entraîneuse. « Elle tient à ce qu’on utilise son surnom », glisse le tandem. Y voir le signe de l’esprit familial qui vogue au sein de cette section du Coma. Section où l’on regrette que l’aviron soit trop souvent confondu avec le canoë. « Garçons et filles, de tous âges, venez essayer, et au Coma bien sûr », martèle Estelle. Une telle invitation ne se décline pas. 

S.Le

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44