Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Jeux de kart

Les 5 et 6 juin, Mickaël Mota, 13 ans au compteur, disputera les championnats du monde de kart de location. L’Argenteuillais vise le podium, et rêve de devenir pilote professionnel.

2001 naissance à Paris

2007 apprentissage du kart

2014 trois podiums en Allemagne

2015 championnat du monde SWS

Le kart, pour les sports mécaniques, c’est un peu les bébés nageurs. Avant de se jeter dans le grand bain de la Formule 1, l’essentiel des pilotes effectue ses premiers tours de piste dans ces petits bolides. Y briller n’est pas un passeport pour les podiums du monde entier, mais un passage quasi obligé. Un passage qu’emprunte l’Argenteuillais Mickaël Mota depuis déjà huit ans. Calme et réservé en dehors des circuits, une louche d’asphalte et le voilà remonté comme une pendule pas du tout suisse. Il est même qualifié pour le championnat du monde de SWS (Sodi World Series). Comprendre : le championnat du monde de kart de location.

Mickaël Mota
Mickaël Mota

Multipliant les podiums dans la discipline, parfois même en Allemagne, et détenant le record du tour de plusieurs circuits, le pilote a été repéré par la Fédération française de sport automobile. Mickaël intégrant en début de saison sa Kart racing academy (RKC) basée au Mans... Et cette fois, ce sont bien des karts de compétition qu’il pilote. Si les SWS plafonnent à 65 km/h (ex. à Aérokart, 1er sponsor local du jeune Mota), ceux de la RKC dépassent les 130. Ébouriffant. Son objectif pour le fameux championnat du monde des 5 et 6 juin ? « Nous visons le podium et il a ses chances, assure Emmanuel, son frère et principal mécanicien. La course va se disputer sur le circuit de Cormeilles-en-Vexin, qu’il connaît comme sa poche. »

Le kart ? Une passion dévorante... « Il doit faire attention aux études, son point faible », surveille son aîné. D’autant que dans les sports mécaniques, de solides compétences techniques et une bonne dose de jugeote sont incontournables. Mais Mickaël peut compter sur sa famille pour l’assouvir. Maman l’emmène sur les courses, quand papa travaille comme un fou dans son restaurant d’Argenteuil pour financer ce doux mais onéreux virus. Compter tout de même 30 000 € par saison.

Et où a-t-il chopé la passion ? Dans les travées de la Fête des Loges ! Certains s’y découvrent bien celle de la pêche aux canards... « Comme j’étais attiré par la conduite, j’ai essayé le quad. À plusieurs reprises. Et tout le monde m’a dit que j’étais doué », se souvient Mickaël. Du quad au kart, il n’y avait qu’à se baisser. L’histoire était lancée. Avec le succès que l’on sait. Dingue de vitesse, il est « conscient que c’est un sport à risques, mais une fois que le moteur tourne, je n’y pense plus. » Et l’avenir ? « Je rêve de devenir pilote professionnel », murmure-t-il.

L’on se tourne alors vers son frère, qui semble être la sagesse incarnée. « Il a de solides capacités. Il est résistant, concentré et prêt à faire des sacrifices. Mais il est encore tôt, le chemin est long et la compétition si rude... » Le championnat du monde fait donc figure de premier gros test.

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44