Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Ruée vers OR

Le jeune duo argenteuillais OR n’en finit pas d’affoler la toile. Si sa pop urbaine remplit les salles, il garde les pieds sur terre, pense aux études et se veut ambassadeur de « sa » ville.

Juin 2013
1re scène

Avril 2015
1er EP

Avril 2016
La Boule noire, Paris

Été 2016
tournée au Maghreb

Or
Or

Gratter le vernis. Ils s’appellent OR, comme leurs initiales, mais derrière les paillettes, se cachent des pépites argenteuillaises, Oussama et Riane, deux frères de 16 et 18 ans. En toute logique fraternelle, ils se chicanent en permanence mais se complètent parfaitement.

« Nous avons découvert le rap grâce à l’association Val Nord Favelas, qui animait des ateliers d’écriture », rappellent-ils. C’est Oussama qui mettra le premier le stylo dans l’engrenage. « À force d’écouter de la musique, je me suis mis à écrire, sans penser à un quelconque succès », sourit-il. Rapidement le virus de la plume et du micro les gagne, ils se réfugient donc aux studios du Val et font leur première scène en 2013 pour la Fête de la musique, espace Jean-Vilar. Une claque pour beaucoup. Ils enchaînent sur leur premier clip qui affole Youtube et cumule 12 millions de vues. La machine à rimes est lancée, les chercheurs d’OR se pressent et le label Game Changer remporte la timbale et les signe. La collaboration débouche sur un EP, Soudés. Distribué dans toutes les Fnac, il s’écoule à presque 10 000 exemplaires. À l’heure du streaming, on mesure la performance. Derniers surfs sur la vague du succès : leur chaîne Youtube compte plus de 200 000 abonnés, et pour leur récent concert parisien en tête d’affiche, La Boule noire était pleine comme un oeuf.

Ébouriffer cette mèche impeccablement peignée. Et surtout ne pas y voir de futilité, mais un soin pour attirer et séduire le plus grand nombre. Avec un côté commercial assumé. « Nous faisons de la pop urbaine à la Maître Gims où les refrains chantés alternent avec des couplets plus rap », expliquent-ils. En ne se laissant pas griser par la notoriété, dépasser par les fans qui les poursuivent jusqu’aux tournages de clips. Mieux, ils tiennent mordicus à ne pas délaisser leurs études. Le plus jeune vise le droit quand son aîné se verrait bien ingénieur informatique. « Bien sûr, nous aimerions faire de la musique notre métier, mais on ne peut présager de rien. Alors les études passent avant tout », insistent les deux lycéens. Quant aux thèmes qu’ils abordent, ce sont les domaines qui les concernent : les filles, les fringues, l’école… « On ne s’invente pas des trucs de gangsters. On refuse toute vulgarité, tout gros mot », confirment-ils. Sachant qu’ils se contentent d’écrire à quatre mains et passent commande de musiques à des « beatmakers ». Quant aux bookmakers, ils feraient bien de miser quelques kopecks sur ces deux petits mecs qui savent garder la tête bien coiffée sur les épaules, et bossent déjà à leur prochain disque.

Les croire aveuglément quand ils parlent d’Argenteuil. « Nous sommes du Val-Nord et on a tout ici, par exemple les studios. Notre succès fait connaître la ville de manière positive. Et si l’on peut inciter des gens à écrire, plutôt que sortir et faire n’importe quoi, ce sera génial. » Respect.

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44