Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Kerredine Soltani : l’ombre lui va si bien

Le parolier du tube de l’été est né à Argenteuil. Auteur, compositeur et producteur, Kerredine Soltani ne se laisse pas griser par le succès.

Bio

1977 : naît à Argenteuil
1995 : chanteur du single « La Mélodie t’entraîne »
1999 : chef de projet au ministère de la Culture
2000 : chargé de mission événementiel pour
l’Elysée
2004 : directeur de l’agence It’s ma prod
2010 : sortie de l’album de Zaz

Kerredine-SoltaniUne mélodie implacable qui se colle dans votre cerveau et ne vous quitte plus. Au point de vous retrouver béat au bord d’un quai du RER fredonnant « Je veux » ?

Elu tube de l’été par TF1, le titre de Zaza a été écrit et composé par Kerredine Soltani. Argenteuillais de 33 ans, il dirige également It’s ma prod, une société de production qui travaille avec Elisa Tovati, Faudel, Sniper ou Natasha Saint-Pier.
« Je cherchais une chanteuse de jazz il y a trois ans et Zaz a répondu à mon annonce. J’ai tout de suite craqué pour le timbre de sa voix. Elle me faisait penser à Edith Piaf chantant du rap. » Sacrilège de lèse-légende à robe noire. Pourtant, le succès est retentissant : 300 000 albums écoulés depuis mai.

La tête de Kerredine n’enfle pas pour autant. L’homme préfère même l’ombre : « J’ai besoin de pouvoir me promener incognito dans la rue », reconnaît-il. De la modestie ? « Non ! C’est que j’ai envie d’être tranquille », rectifie-t-il dans un éclat de rire.
Pourtant, à sa place de producteur d’un album en tête des ventes en France, au Québec, en Suisse et en Belgique, on se la pèterait grave. Non. Lui, il enfile les tubes comme les touristes pressés les visites de cathédrales et aide les autres. Son dernier projet ? « Une association pour les jeunes étudiants manquant d’argent. Nous leur financerions un caddie de courses par mois en échange de services », projette Kerredine qui distribue aussi des repas avec le Secours populaire. Il reste très attaché à Argenteuil. « Le quartier Joliot-Curie où j’ai grandi est ancré en moi. C’était le bonheur. Ce fut un déchirement quand j’ai rejoint Paris il y a six ans. A mon époque, c’était calme. D’ailleurs, j’aimerais dédier mon succès à Yassin *, dont je connais bien la famille. »

Modeste mais pas niaiseux. « Dans mes chansons, qui ont l’air légères, j’essaie de toujours placer en douce un message. » Par exemple, sur la société de consommation dans « Je veux ». Et de poursuivre : « Moi, j’aime le défi personnel. J’ai toujours cherché à être le meilleur mais sans écraser les autres », explique-t-il. Tout simplement en bossant. Une vision qu’il transmet dans les lycées. Et pourquoi pas ceux d’Argenteuil ?
Comme un symbole : c’est quand il était au collège qu’il a débuté la musique. Simplicité toujours, il glisse une dernière requête :

« Est-ce que vous pourriez préciser dans l’article que mes copains du lycée peuvent me contacter sur mon Facebook ? Ça me ferait hyper plaisir… »

Partager cet article Contacter un ami !!partager_facebook!! !!partager_twitter!! !!partager_delicious!! !!partager_netvibes!! !!partager_yahoo_bookmarks!! !!partager_messenger!!

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44