Ma ville

Cap Héloïse

Cap Héloïse

L’Île Héloïse

19 décembre, séance publique du conseil municipal. Sur demande de la municipalité, c’était l’occasion pour le promoteur Fiminco de présenter l’avancée de son projet baptisé «Cap Héloïse». Et de répondre aux questions et remarques de l’ensemble des élus, y compris ceux peu ou pas favorables au futur programme immobilier. En voici les grandes lignes, dessinées sur environ 40 000 m2...

Multiplexe de cinéma : 9 salles, 1 700 places ; gestion : Étoile Cinémas, distributeur de référence dont la programmation doit être complémentaire de celle des équipements existants (dont Le Figuier blanc). D’ores et déjà, le principe d’installation et d’exploitation est of ciellement accepté depuis mi-2017 ;

Salle de spectacle : modulable, pouvant accueillir 1 400 personnes assises/3 250 debout ; divisible en 2 secteurs, l’un consacré au spectacle (1 000 m2) avec accueil jusqu’à 2 500 personnes debout, l’autre à une réunion par exemple avec 250 personnes attablées (300 m2).

Pôle commercial : près de 15 000 m2, 1 800 accueilleront en rez-de- chaussée l’enseigne des Mousquetaires, dont le magasin Intermarché de la rue du 8-Mai-1945 enclavé et devenu trop petit sera déplacé au sein de ce nouveau complexe ; et le niveau 1 accueillera notamment espaces détente, culture et restauration sur un peu plus de 1 000 m2.

Parkings : 800 places, dont 600 en souterrain pour les clients des commerces, le reste pour les habitants. Ils seront inondables – comme ceux de Côté Seine : une précaution de sécurité pour l’écoulement des eaux en cas de montée de celles de la Seine (éviter que l’eau n’atteigne le centre-ville historique).

Logements : environ 140. Un chapitre détaillé dans quelques mois.

Crèche : chapitre à travailler mais principe acté.

Végétation : surface passant de 3 780 à 11 000 m2. La végétalisation des toits-terrasses (surtout logements et centre commercial, avec notamment plantation de potagers) ; la plantation de 200 nouveaux arbres, «insérés dans l’environnement plus large créé par le parc des Berges et les bords de Seine».

Prochaines étapes

  • Avant le printemps 2018 : avis et décision de la commission nationale d'aménagement commercial (Cnac) pour les commerces
  • Printemps 2018 : début de l'enquête publique environnementale
  • Été 2018 : délivrance du permis de construire
  • Rentrée 2018 : fermeture de l'espace Jean-Vilar, en fonction de l'engagement des travaux
  • Fin 2020/début 2021 : ouverture

Le projet en vidéo

Dernière mise à jour le 17/01/2018