Ma ville

Groupe scolaire Simone-Veil

Groupe scolaire Simone-Veil

Point d'étape - mars 2019

Voir l'image en grandPlus que 25 semaines pour livrer l’ouvrage ! Y a du mouvement côté chantier des futures écoles, situé entre les rues Henri-Barbusse et Michel-Carré, juste à l’arrière du site ex-Yoplait… Maître d’ouvrage, la Ville (avec la direction des Bâtiments) encadre l’ensemble des prestataires, rôdés aux calendriers serrés en travaillant quand même 6 jours sur 7.

S'il est un quartier appelé à évoluer, c’est bien celui du Val-Notre-Dame. Dans quelques années, entre la place du 11-Novembre et les berges de Seine, la transformation sera d’envergure. Elle commence déjà par la construction d’un groupe scolaire, qui portera le nom de Simone Veil (vote à l’unanimité du conseil municipal du 17.12.2018). Dans un premier temps, il va permettre de désengorger les écoles avoisinantes – Ambroise-Thomas, Jean-Jacques-Rousseau et Anne- Frank (sectorisation définie, votée au conseil municipal de février ; sera adaptée selon fratrie). Puis il répondra aux besoins d’accueil du quartier, dont la population à scolariser va sérieusement augmenter dans les dix prochaines années (projection : + 30 classes à ouvrir).

DESCRIPTIF
• 5 800 m2, sur 3 niveaux (rdc et R+2)
• label Énergie positive / Bas carbone E+/C-/niveau de labellisation E3C1
• 8 classes maternelles, 12 élémentaires (ouverture progressive sur plusieurs rentrées)
• 2 accueils de loisirs (maternel et élémentaire)
• plusieurs salles d’activités
• restauration commune à l’ensemble du groupe scolaire, avec 2 réfectoires maternel/élémentaire
• 1 cour pour la maternelle, 2 pour l’élémentaire
• logement de gardien
• parking pour personnels
• salle polyvalente, ouverte hors heures et jours scolaires pour habitants du secteur
• 1 voie de desserte entre rues Michel-Carré et Henri-Barbusse

Livraison : rentrée 2019
Coût des travaux : 18 M € (terrains compris).

Voir l'image en grand

Le chantier

Entre 25 et 30 entreprises différentes sont mobilisées, avec parfois une soixantaine de personnes présentes par jour. Tous n’interviennent pas simultanément – et heureusement ! – mais leurs responsables doivent jongler avec les contraintes et calendriers de chaque corps de métier. Ce qui nécessite une coordination ultraprécise pour enchaîner sans heurt le gros-oeuvre – fondations, écoulements, maçonnerie… ; tous les montages en bois, matière très utilisée ici – charpentes, couloirs, cloisons de salles, portes… ; ceux de la ventilation-climatisation-chauffage ; les réseaux de gaine et branchements électriques ; sanitaires ; faux-plafonds ; fenêtres, serrurerie et huisseries ; appareils de l’office de restauration ; peintures ; végétalisation des toits… tout en n’oubliant jamais le respect des normes de sécurité, surtout dans un lieu accueillant des enfants !

Dernière mise à jour le 22/03/2019