Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

René Chausson, l’humaniste

À 82 ans, l’ancien directeur de la Mjc et de la Maison pour tous du Val-d’Argent-Nord, ancien conseiller municipal, vient de s’éteindre. C’est l’un des plus importants acteurs du monde associatif, culturel, civique et social d’Argenteuil qui disparaît.

Bio

1929 : naissance en Corrèze
1966 : direction de la Mjc d’Argenteuil
1982 (à partir de) : direction de la Maison pour tous du Val-Nord
1995-2001 : conseiller municipal, pour la seconde fois

Portrait de rené chausson
René chausson

L es gorges se nouent, les yeux se voilent… René Chausson a rendu les armes. Face à une longue maladie contre laquelle il aura lutté pendant de longs mois. Avec son courage et sa ténacité habituels, lui qui aura forcé
l’admiration de ceux qui ont croisé sa route.

Une route dont les premiers lacets serpentent en Corrèze, où son père, résistant, est élu député et maire de Tulle à la Libération. Étudiant à l’École normale, René quitte pourtant la campagne limousine pour rejoindre l’Île-de-France et enseigner à Argenteuil. Se sentant peut-être à l’étroit dans les blouses grises de l’Éducation nationale, il se tourne vers les centres de vacances, notamment à Argentière, en Haute- Savoie. Logique pour ce passionné des hauts sommets dont les choix de vie sont d’une impressionnante cohérence. L’éducation, l’honnête homme aux forteconvictions la conçoit également populaire.

Directeur de la Mjc d’Argenteuil en 1966, il n’aura de cesse de briser les murs pour éclairer les consciences, développer la liberté de jugement de chacun, notamment celle des jeunes. Quand un drame familial remet tout en cause.
Son fils Alain, très impliqué au sein de la Mjc, se tue en deltaplane. Il n’a pas trente ans. Plaie béante que René tente de cautériser en quittant Argenteuil, pour rejoindre la Haute-Savoie. De ses montagnes, il supporte mal la séparation avec sa famille restée dans le Vald’Oise.

Il retraverse la France et prend cette fois la direction de la Maison pour tous du Val-Nord. Il y reprend bien sûr son bâton de pèlerin de l’éducation populaire, à coups de ciné-clubs et d’ascensions. Certains notent en effet chez
lui un petit côté mystique et assurent avoir croisé des jeunes des quartiers transformés grâce à leur expérience sur le Mont-Blanc.

Convaincu, il l’est aussi dans son engagement communiste. Infatigable militant,
il sera conseiller municipal par deux fois, notamment de 1995 à 2001, aux côtés de Roger Ouvrard. Cette personnalité qui ne se mettait jamais en colère a marqué de nombreux esprits.
Et impressionné par son sens de l’écoute, son exigence et son intégrité.

Inhumé le 4 mai, René repose maintenant en sa terre natale de Corrèze.

Partager cet article Contacter un ami !!partager_facebook!! !!partager_twitter!! !!partager_delicious!! !!partager_netvibes!! !!partager_yahoo_bookmarks!! !!partager_messenger!!

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44