Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Fabrice Rama, la mélodie du bonheur

À 33 ans, cet auteur-compositeur-interprète voue sa vie à la musique. Qu’il enseigne ou livre ses compositions sur scène, pas une seconde sans note. Argenteuil, la ville qu’il adore, est le cadre de son dernier clip.

Bio

1978 : naissance
1996 : arrêt du dessin pour la musique
2002 : entrée au conservatoire d’Argenteuil
2011 : tournage du clip « Garde espoir »

Portrait de Fabrice RamaLes chiens ne font pas des chats mais les plasticiens parfois des musiciens. Dans la famille de Fabrice Rama, on donne plutôt dans le dessin et la peinture.  Pourtant, vers 18 ans, il remise ses feuilles de papier Canson pour faire courir sa plume sur des partitions.
Depuis, musical est chaque instant de sa vie. « J’ai un diplôme de troisième cycle au conservatoire d’Argenteuil et donne des cours de chant et de piano. J’ai également joué dans des piano bars, dans différents groupes et même dans le métro », précise-t-il. En parallèle, il est auteur-compositeur-interprète. « La formule actuelle est en place depuis 2006. Cinq musiciens m’accompagnent», détaille Fabrice.
La scène, c’est sa seconde maison. « Partager avec le public, en toute simplicité, est primordial. C’est aussi ce qui me manquait dans les arts plastiques, où l’on est replié sur soi. » Alors quand, fin mai, il tourne un clip, c’est à Argenteuil, sa ville, en compagnie d’une joyeuse troupe costumée. « Je me balade dans la rue et tombe sur des situations absurdes et des personnages loufoques. Une amie y tabasse un voyou, ma guitare se coupe en deux mais un magicien la ressuscite... C’est plein de folie. »

Ici est son ressort. « J’ai pu me donner les moyens de m’exprimer en créant. Tenter des choses, c’est s’épanouir. Ne pas se brimer, s’enfermer dans nos conformismes car je suis persuadé que tout le monde peut créer. Et c’est ce qui rend libre. »
Rien d’étonnant alors à voir voguer les thèmes de l’amour, de la tolérance et de la joie, au gré de ses mélodies folk-blues. Qui font le lit douillet de ses chansons en français, nées d’un mariage imaginaire entre Tété et Camille Bazbaz.

Réussir à vivre de ses compositions est bien sûr l’objectif de Fabrice. « Après avoir enregistré un premier quatre titres, nous rentrons bientôt en studio pour en enregistrer cinq autres ». Sans perdre de vue que « réussir est tellement dur, je reste raisonnable. »
Sa voix douce prend le temps de choisir chaque mot, déborde d’énergie. Avec toujours le souci de ce qui va être dit et comment. On le quitte là-dessus, sachant beaucoup de choses et certain qu’on ne sait rien.
Ainsi faudra-til se revoir pour partager, cette fois, sa passion pour les arts de la fin du XIXe siècle et du début du suivant…


Un grand curieux, ce Fabrice…

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44