Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Sidney... Le hip-hop l’a choppé

Animateur de l’émission culte H.I.P.H.O.P., Sidney était un précurseur. Avec lui, les arts issus de la rue entraient pour la première fois dans les foyers. Quand la petite lucarne ne regardait pas encore la banlieue par le petit bout de la lorgnette.

Bio

1955 : naissance à Argenteuil
1984 : lance H.I.P.H.O.P. sur TF1
2011 : sortie du premier album et préparation du retour à la télévision.

Époque bénie : le pompon de l’audace n’était pas décroché avec l’émission VIIIIIIP et Harry Roselmack la caution diversité.
1984 : TF1 n’est pas encore privatisé et accueille chaque semaine, dans la torpeur dominicale, la première émission mondiale consacrée à la culture hiphop. À sa tête, le cultissime Sidney à la peau aussi bronzée que ses lunettes argentées. Révolution culturelle. Pendant un an, il va ouvrir au public le petit livre rouge des battles, scratchs et autres graffs.

« Cela s’est fait sur un coup de chance. Dans l’effervescence de l’arrivée des radios libres et de Mitterrand », explique le danseur. Dj, notamment sur Radio 7, sa directrice Marie-France Brière, recrutée par TF1, lui propose d’animer une émission sur le hip-hopet la breakdance.
Comment refuser ? Pendant douze mois, on va y bosser sa danse, jouant les scoubidous ou en tournant sur la tête. Oui, la tête… Avec Sidney, ce sont aussi les looks improbables et flashy des années quatre vingts. Une audace sociale également : « Pour la première fois, on voyait à la télévision des gens de toutes les couleurs», rappelle-t-il. Artiste passionné, la télévision « était surtout le moyen de faire exister ce qui m’emballe. Les musiques marginales et les talents venus de l’underground et de la banlieue ».

 

Ayant vécu dix-sept ans à Argenteuil, puis à Épinay ou La Courneuve, il prêche pour les bonnes valeurs de la rue et tient à rester authentique.
« Maintenant, la télévision assimile banlieue à délinquance et violence. Qu’il ne faut pas nier mais on ne montre jamais que des gens y réussissent. Pas étonnant ensuite que les jeunes soient persuadés qu’il faut tout casser pour que l’on parle d’eux », s’agace l’artiste.

Nostalgique d’Argenteuil, de l’école Carnot, des escapades à vélo et des champs d’asperges où ont poussé les immeubles de la Zup, il revient régulièrement ici, comme en pèlerinage. « Ma mère y est enterrée », précise-t-il.
Si le Dj a délaissé radio et télé, sa passion pour le hip-hop ne s’est pas émoussée. Poursuivant sa vie de musicien et de producteur, puis directeur artistique de compilations de rap, il anime régulièrement des battles. Mais
les amours de jeunesse, ça vous rattrape toujours…

À l’heure de sortir son album, Sidney lance : « J’ai deux projets d’émissions pour faire revenir le hip-hop à la télé ! » L’audace de toujours prôner la diversité…

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44