Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Georges Eyssautier, humaniste du sport

L’ancien président de la Saint-Georges d’Argenteuil (Sga) et vice-président de l’Offi ce municipal des Sports s’est éteint cet été. Retour sur son parcours engagé, pour animer la vie sportive d’Argenteuil, et plus personnellement auprès des enfants handicapés.

Bio

23 avril 1932 : naissance à La Tronche (38)
Années 1980 et 1990 : trésorier et vice-président de l’Oms
1979 - 2002 : président de la Saint-Georges ; puis président d’honneur
5 août 2011 : décès à Argenteuil

Droit comme la trajectoire des avions de chasse qu’il aimait tant.
Avec la disparition de Georges Eyssautier
il y a quelques semaines, c’est une figure du monde sportif et associatif d’Argenteuil qui disparaît.

Ancien président de la Saint-Georges d’Argenteuil, il fut aussi très impliquéau sein de l’Office municipal des Sports.
Partout sa personnalité a impressionné. « C’était un grand monsieur, un humaniste », témoigne Claude Piard, notamment responsable de la formation de la gymnastique féminine au sein du club. « Georges était très dévoué, consciencieux et droit », complète Pierre Reland, ancien responsable de la Sga. « Carré, il ne se laissait pas influencer ». Un roc. Mais pas autoritaire. Plutôt de ces rocs que l’on sait capables de se faire conciliant sans rompre, tel le roseau. Tous ceux qui l’ont côtoyé insistent également sur son sens de l’organisation. Méthodique, ses facultés d’analyse lui permettaient de pointer un à un les problèmes et trouver les solutions.

Tenait-il cela de son expérience du scoutisme ou de sa carrière militaire ?
Pilote de l’Aéronavale, notamment en Indochine, il a obtenu de nombreuses citations et médailles.
Après avoir quitté prématurément la Grande muette, il fut cadre au Joint français à Bezons. Mais c’est par l’entremise de ses trois enfants, qui ont tous pratiqué la gymnastique à la Sga, que Georges Eyssautier a mis le pied dans l’engrenage associatif. Au sein du club à partir des années soixante dix, son indéfectible investissement va le conduire à la présidence, qu’il occupera de 1979 à 2002. Son attachement aux sportifs plus qu’à la performance sportive, il va même le confirmer en s’engageant au sein de l’Oms, devenant rapidement son vice président jusqu’à la dissolution de l’organisme.

Témoignant d’une grande ouverture d’esprit, il saura travailler avec des gens très divers et de bords politiques éloignés. « Même s’il était à l’Oms quand Roger Ouvrard – ancien adjoint au Sport puis maire d’Argenteuil – en était président, il a toujours refusé de faire partie d’une équipe politique », rappelle Claude Piard.

Engagé, volontaire, il le fut aussi pour l’enfance handicapée, lui père d’une fille infirme cérébrale. Mais atteint d’un cancer, Georges Eyssautier a dû céder sa place et laisser d’autres poursuivre ses combats

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44