Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Kamel Laadaili... Agent provoc’acteur

À 35 ans, Kamel Laadaili se sent enfin heureux. Sur les planches, après avoir été longtemps journaliste. L’humour grinçant de cet adepte de la sulfateuse et du stand up explose faiblesses et carcans de ses contemporains.

Bio

1976 : naissance
2004 : découverte d’Argenteuil
2008 : départ d’Entrevue
2009 : sur la route de la comédie, avec un premier one-man-show

Quelques clés pour pousser la porte de l’intimité. Kamel Laadaili, grande gueule assumée, n’est pas qu’un tchatcheur qui débite les vannes comme une mitraillette. L’ancien journaliste devenu acteur écrit son deuxième spectacle et a saisi l’humour comme une bouée ballotée par les remous de l’enfance.

Première clé. « Je suis d’origine modeste. À 14 ans, je mesurais déjà 1, 90 m et chaussais du 47. On se moquait de moi, se souvient Kamel. L’humour est devenu système d’autodéfense : je préparais à l’avance mes répliques aux moqueries.»

Rencontre clé ensuite. Michel Alvès dirige le magazine Entrevue alors que Kamel vient d’interrompre sa licence de droit. Embauche immédiate : sept ans de scoops et de potins, qui s’achèvent à la direction du service photo. Mais s’il accumule les euros, le bonheur se fait attendre. Kamel plaque tout : je serai comédien mon fils !

La troisième clé, un credo : le travail. « Je n’ai pas plus de prédisposition qu’un autre. Mais on crée nos propres barrières. Il ne faut pas baisser les bras et travailler. » Et apprendre le métier avant de tourner dans une dizaine de films et de monter un premier one-manshow. Provocant, cru, très cul.

Nouvel élément du trousseau : les cases. À exploser à coup de dynamite verbale et poilante. « Je parle des clichés sociaux et physiques, on te juge sur tes pompes ou tes origines. Ce n’est plus le mérite mais l’argent qui compte », regrette celui qui a des choses à dire et estime que cela rentre mieux en le riant. Son premier spectacle évoquait le sexe, et notamment en banlieue,
où là encore on « manque d’ouverture ». Et bien sûr, le racisme, sous toutes ses formes, alors que l’avenir « c’est le métissage », tonne-t-il.
Pour Kamel, la vanne doit créer le malaise chez le spectateur en lui jetant sans gants « sa part d’horreur à la figure. »

L’amour, clé du bonheur. D’une femme, c’est pour cela qu’il a rejoint Argenteuil, et simplement des gens. Et s’il n’a plus le même niveau de vie malgré une émission de radio et la rubrique qu’il a conservée à Entrevue, Kamel se sent libre. En se mettant à nu, en prise direct avec un public qui fut maigre au début. « Le sourire des spectateurs était le plus beau des cachets », assure-t-il. Honnête et cash. Il tutoie immédiatement. Sans la fausse modestie qui habituellement fait tourner les talons.

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44