Argenteuil Le site de la ville d'argenteuil

Daniel Fery - Arrêt métro Charonne

L’un des foyers des jeunes travailleurs d’Argenteuil porte le nom de Daniel Féry. Daniel Féry ? Un apprenti de 16 ans, décédé il y a tout juste 50 ans… Retour sur les circonstances de sa disparition.

Foyer Daniel-Féry

Construit en 1971 lors de la réalisation du Val-d’Argent-Nord, le foyer accueille des jeunes salariés, apprentis ou étudiants (de 18 à 30 ans).
Il comporte 117 chambres individuelles, 17 studios pour l’accueil de jeunes couples et un appartement familial de dépannage.

15 rue de la Bérionne.
Tél. 01 39 82 60 75.

50ans déjà.
C’était un 8 février 1962, à Paris, après neuf années de guerre en Algérie et des négociations qui piétinent depuis des mois. À l’appel du Parti communiste français, des syndicats ouvrier Cgt et étudiant Unef, ainsi que d’autres organisations de Gauche, une manifestation est organisée pour dénoncer la guerre d’Algérie et notamment les actions de l’Oas.
L’Oas (Organisation armée secrète), c’est cette structure française politicomilitaire clandestine et partisane, créée un an plus tôt à Madrid, avec pour slogan « L’Algérie est française et le restera». L’organisation, proche des mouvements de l’Extrême-Droite, organise
de nombreux attentats, défigurant notamment une fillette la veille de la manifestation de février 1962.

La situation est des plus tendues, notamment en raison de l’état d’urgence décrété en avril 1961, à la suite du putsch d’Alger.
Ce « putsch des Généraux » fut une tentative de coup d’État, fomentée par quatre généraux de l’armée française en Algérie, en réaction à la politique du président de la République, le général de Gaulle, qu’ils considéraient comme une manoeuvre d’abandon de l’Algérie française.

Ainsi, cette manifestation du 8 février 1962 fut interdite. Avec l’accord du ministre de l’Intérieur Roger Frey, du président de la République et du préfet Maurice Papon, l’ordre est donné de réprimer cette manifestation. Parmi les manifestants, qui essayèrent de se réfugier dans la bouche de station du métro Charonne (entre République et Nation), neuf personnes trouvent la mort, dont Daniel Féry. Un événement dont on parle peu, même a posteriori ou à l’occasion de ce triste anniversaire, et qui a pourtant marqué les populations française et algérienne. Les victimes de « L’Affaire du métro Charonne » ont été enterrées dans le cimetière du Père-Lachaise (20e), près du mur des Fédérés.

En 2007, quarante cinq ans après les faits, le carrefour à l’intersection de la rue Charonne et du boulevard Voltaire a été nommé place du 8-Février-1962 par le maire de Paris. Le chanteur Leny Escudero a écrit, en 1968,
la chanson « Je t’attends à Charonne », dédiée aux victimes. Renaud évoque également cet événement dans sa chanson « Hexagone », critiquant l’oubli dont il fait preuve. Quant à Argenteuil, elle a baptisé l’un de ses foyers de travailleurs, symbole mésestimé de l’engagement.

Plan du site

Ma Mairie

Mes démarches

Ma Ville

Participation citoyenne

Actualités

Mairie d'Argenteuil

12-14, boulevard Léon Feix
BP 721
95107 Argenteuil Cedex
(France)

Tél : 01 34 23 41 00
Fax : 01 34 23 44 44