Portraits d'Argenteuillais

Le jeu de cette famille

Portraits d'Argenteuillais Le jeu de cette famille

Portraits d'Argenteuillais

Actrice chez Claude Lelouch, metteuse en scène, la comédienne Souad Amidou propose des ateliers de théâtre. Un tempérament issu d’une lignée d’artistes.

Bio

1959 naissance à Nanterre
1966 jeu dans “Un homme et une femme”
2015 installation à Argenteuil
2018 ateliers de théâtre à Argenteuil.

Savoir capter l’instant décisif. Le photographe Henri Cartier-Bresson en a posé les bases, l’actrice Souad Amidou a toujours su l’appliquer avec un talent certain. Exemple : «A 59 ans, je suis en train de faire enfin les choses que je n’avais pas faites», sourit Souad. Parisienne pur jus, installée à Argenteuil pour se rapprocher de son fils et de ses petits-enfants, a-t-elle ainsi perçu que c’était le moment de s’impliquer dans cette commune où elle «se sent très bien», qu’elle aime arpenter à vélo. Elle a même décidé d’y implanter ses activités théâtrales menées jusqu’à présent dans le 20e arrondissement de la capitale. «J’ai débuté une résidence cet été salle de l’Abbé- Fleury, je vais à présent la poursuivre au théâtre Maurice-Sochon. Je serai présente le lundi toute la journée avec une sorte d’école de théâtre pour jeunes professionnels, et donnerai des cours pour adultes le jeudi soir, l’idée étant de créer une troupe amateure qui présentera un spectacle par an, et j’y travaillerai mes propres créations, sans oublier les ateliers pour les enfants mis en place avec la maison de quartier Orgemont.»

Les cours, elle en donne depuis 2002 : autre instant décisif. « C’était le moment de transmettre. Jeune, j’ai reçu une grosse formation, puis j’ai beaucoup travaillé, au cinéma, pour la télévision, au théâtre, et dans tous les genres*, il était temps de donner à mon tour. J’ai donc commencé des ateliers en parallèle de mes mises en scène. » Qui sont arrivées plus tard. «Lorsque j’ai débuté, les choses étaient très séparées, on était soit acteur, soit metteur en scène et la direction d’acteurs m’intimidait. Les nouvelles générations font très rapidement leurs longs métrages alors que je n’en suis qu’à mon troisième court.» Le deuxième a d’ailleurs été salué par la critique et le public.

Fille de l’acteur Amidou, nièce de comédien, cousine germaine de danseur, Souad Amidou n’était-elle pas un peu prédestinée ? «Aucun d’eux ne voulait que je fasse ce métier de “crève- la-faim” !», tout en la soutenant «dès le début».

Une fois le rideau tombé, Souad est une femme impliquée, libre et altruiste. La politique la passionne, au point qu’elle s’est présentée aux dernières législatives à Argenteuil sur une liste écologiste indépendante, mais «pas pour le pouvoir : pour faire avancer la société, pour le bien-être des humains, à commencer par les personnes âgées et les enfants.» Féministe, elle vient de monter un spectacle (“Le Fil rouge”) et on pourrait bien la retrouver le 8 mars, à l’occasion de la Journée des droits des femmes à Argenteuil, et peut-être même sur scène.

Actuellement, elle tourne à Deauville la suite d’“Un homme et une femme” avec Claude Lelouch qui a «du génie et s’amuse comme un enfant». Souad avait participé au premier volet, elle avait 6 ans. Le nouveau film ? Tout juste sait-on qu’il reprend les mêmes personnages et le même cadre, Deauville. Discrétion décisive.

* Cinéma : “Le Grand Frère” (F. Girod), “Le Nombril du monde” (A. Zeitoun), “And Now... Ladies and Gentlemen” (C. Lelouch), “Trois Zéros” (F. Onteniente), “Munich” (S. Spielberg)... Théâtre : “Les Monologues du vagin”, “Les Caprices de Marianne”, “Le Bourgeois gentilhomme”...
Mise en scène : “Contes de la rue Broca”, “Un Air de famille”, “Les Femmes savantes”...