Portraits d'Argenteuillais

Adrien Nicolas

Portraits d'Argenteuillais

Au hautbois, Adrien Nicolas s’est révélé en quelques années.

Bio

Adrien Nicolas

1995 : naissance à Argenteuil
2008 : apprentissage du hautbois
2012 : entrée au conservatoire de Paris

Mozart, Metallica, Vivaldi… Cherchez l’intrus !
Il n’y en a pas. Adrien Nicolas aime la musique, toutes les musiques, sauf les produits marketing. S’il écoute peu Fun radio, il adore faire le tour du fort de Cormeilles à petites foulées, un concerto baroque pour hautbois dans les oreilles.

L’instrument est même devenu au fil des ans son meilleur moyen d’expression. Au point d’intégrer, en cette rentrée, le Crr de Paris.
« J’ai commencé la musique assez tard : à 13 ans », se remémore-t-il. C’est en accompagnant sa mère au conservatoire d’Argenteuil qu’il s’est finalement coincé le doigt dans l’étui à hautbois. Heureux prisonnier à jamais. « J’ai eu la chance d’y avoir une professeure exceptionnelle : Céline Morandeau », salue Adrien. Emu par une tonalité, mû par une rythmique, c’est un passionné, bosseur… « Quand cela me plait », nuance-t-il, doublé d’un compétiteur.

« Le milieu de la musique est très dur, mais je vais tout faire pour en vivre », assure-t-il. Lui qui était capable d’aligner quatre heures de hautbois par jour pour préparer le concours d’entrée au Crr.
Et à abandonner l’aviron, aligner les académies d’été de musique et partir à la rencontre des cadors de son domaine.
Mozart, Lady Gaga, Vivaldi… Cherchez l’intrus… Il y en a un.