Ma mairie

Le Maire

Le Maire

Premier personnage de la commune, Georges Mothron préside le Conseil municipal dont il organise les travaux et exécute les délibérations. Le Maire dispose d’importants pouvoirs et de responsabilités propres, telles que les activités de police municipale ou encore la gestion du personnel municipal.

Issu d’une vieille famille argenteuillaise -son arrière-grand-père fut maire d’Argenteuil entre la fin du XIX siècle et le début du XXe- Georges Mothron a fait ses études à Argenteuil où il a obtenu un bac mathématiques et technique puis un BTS de chimie.
Son premier employeur fut la parfumerie de synthèse Roure Bertrand Dupont, devenu Givaudan Roure qui est toujours implantée à Argenteuil. Il a ensuite effectué son service militaire dans la Marine, à Brest.

Après s’être marié et avoir travaillé quelques années en Bretagne, il est revenu vivre à Argenteuil avec ses trois filles et son épouse.

Il a ensuite intégré l’entreprise américaine Nalco Lmt comme manager, où il est resté jusqu’en 1993, date de sa première élection comme Député de la 5e circonscription du Val d’Oise.

En 1997, après la dissolution de l’Assemblée Nationale, battu par Robert Hue, Georges Mothron a repris son activité professionnelle.

Il est élu maire en 2001, puis député de 2002 à 2012.

En 2009, il fonde l’association Eau et Lumière dont le but est de protéger et valoriser l’héritage des peintres impressionnistes. Cette association obtiendra, en 2018, que les routes Impressionnistes, dont la Route Claude Monet passant à Argenteuil, soient labellisées itinéraire culturel du Conseil de l’Europe.

Passionné par la politique, il a effectué en 20 ans trois mandats de député, deux mandats de maire, un de vice-président du Conseil général et un de conseiller régional.

Elu maire en 2014, puis réélu en 2020, ce qui n’était pas arrivé à Argenteuil depuis 1995, il a entamé son troisième mandat.
Il est depuis février 2021 à nouveau président de l’établissement Territorial Boucle Nord de Seine, après l'avoir déjà été entre octobre 2017 et février 2019.

Sa vie politique a été faite de belles victoires mais aussi de défaites. « Malgré ces dernières, j’ai toujours gardé au plus profond de moi un attachement viscéral pour notre ville ».