Actualités

Prostitution des mineurs

Actualités Prostitution des mineurs

Préventions Publié le 01 juin 2021

Agissons ensemble, pour protéger nos jeunes de la prostitution.

Comprendre la prostitution chez les mineurs
Généralement, tout commence par l’appât du gain, l’argent rapide… et parfois cela reflète un mal-être avec un besoin d’affection ou de s’affranchir des normes parentales… Les victimes mineures sont en moyenne âgées de 15 ans et ne voient pas le mal. Bien souvent ces jeunes filles et jeunes garçons n’associent pas leurs actes à de la prostitution et pensent que la pratique sera passagère. Leur parcours sera malheureusement très souvent d’une grande violence avec des conséquences destructrices.


Escorting, michetonnage, expériences sexuelles, accompagnement… Tels sont les mots le plus souvent et le plus facilement utilisés par les mineurs en situation de prostitution. Si le sujet de la prostitution des mineurs reste encore tabou, plus de 8 000 jeunes sont concernés en France. Contrairement aux idées reçues, ce problème touche tous les milieux sociaux, y compris les jeunes scolarisés ou vivant chez leurs parents. La pratique se développe sous différentes formes, qu’il s’agisse de jeunes concernés par la prostitution de rue ou sur internet (réseaux sociaux, sites de rencontres, sites de petites annonces…).

Sensibiliser, accompagner et protéger !
La priorité : Être à l’écoute des jeunes victimes qui osent prendre la parole.

La loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les victimes illustre l’engagement de l’État à prendre en compte ce phénomène et à le combattre.

Renforcer la lutte contre le proxénétisme, avec la mise en place de dispositifs de signalement des contenus illicites sur internet et un renfort des mesures de protection des victimes témoignant à l’encontre des réseaux criminels.

Améliorer la prise en charge des personnes victimes de prostitution, avec la création d’un parcours de sortie de la prostitution proposé à toute personne qui souhaite bénéficier de ce service.

Favoriser un changement de regard sur la prostitution via des mesures de sensibilisation du grand public et de prévention auprès des jeunes.

Responsabiliser les clients de la prostitution en créant une infraction de recours à la prostitution d’autrui et des mineurs.

Si tu es victime de prostitution, tu peux être aidé(e) !
Enfants, parents, vous pouvez contacter le 199. Ce numéro gratuit du Service national d’Accueil téléphonique de l’Enfance en Danger est un numéro d’urgence disponible 7j/7 24h/24. Les appels restent anonymes. Il ne faut donc pas avoir peur de franchir le pas !

Les victimes et les parents peuvent également directement contacter la police en composant le 17. La Police assurera la protection de la victime et de son entourage.

Il existe également des associations comme www.acpe-asso.fr qui peuvent vous accompagner dans toutes vos démarches et être à votre écoute.

gouvernement